La maitrise des couleurs en photographie

La maitrise des couleurs en photographie

La maitrise des couleurs palette

La maitrise des couleurs est un nouveau volet de nos articles destinés à réussir de belles photos. Nous avons vu comment composer une image, dompter la lumière et gérer la profondeur de champ. Aujourd’hui nous allons aborder la notion de température des couleurs, le réglage de la balance des blancs, les styles d’images. Puis nous entrouvrirons une fenêtre sur le format RAW et le post traitement. Ces sujets feront l’objet d’études plus avancées dans ce blog.

La lecture de cet article vous permettra de faire les bons réglages au moment de vos prises de vue. Plus tard, nous aborderons les codages des couleurs en informatique, ce qui est une connaissance plus liée au post-traitement.

La maitrise des couleurs : notion de température

La température des couleurs se mesure en degrés Kelvin, (K) du nom de Lord Kelvin qui a mis au point l’échelle des températures. Nous avons tous l’exemple de photographies bleuâtres (nous les qualifions de trop froides) ou exagérément orangées (elles sont trop chaudes). Contrairement à la météorologie, la valeur de la température des couleurs en degrés Kelvin est inversée. Plus le chiffre est élevé, plus la température est froide, plus le chiffre est faible, plus la température est chaude.

La maitrise des couleurs échelle des températures

Nous devons retenir deux choses si nos couleurs sont trop bleutées ou trop orangées :

  • Nous ne faisons pas de post-traitement, il faudra régler la balance des blancs. Nous verrons comment au paragraphe suivant.
  • Nous faisons des post-traitements qui permettront de corriger la balance des blancs. Son réglage n’est donc pas indispensable. En ce qui me concerne, je pratique le post-traitement pourtant je règle ma balance des blancs à chaque changement de mode d’éclairage : je préfère avoir sur mon écran ACL des photos déjà correctes.
La maitrise des couleurs froides
Température normale
La maitrise des couleurs chaudes

Sur ces 3 photographies, nous avons au centre une photo « normale ». À gauche la température est froide, à droite, elle est plutôt chaude.

La maitrise des couleurs : le réglage de la balance des blancs

Nous avons vu dans nos articles sur l’exposition que la quantité de lumière perçue au moment de la prise de vue est essentielle pour la qualité d’une photo. La source de cette lumière, quant à elle, va influencer la température des couleurs. Chaque source de lumière a sa propre couleur. Comme nous le constatons sur l’échelle des températures, une bougie a une couleur orange foncée, le flash est blanc et les ombres sont dans les nuances de bleu.

Nous pouvons choisir de positionner notre balance des blancs sur « automatique » et l’appareil fera ses estimations. Mais si nous voulons l’aider, nous allons lui indiquer quel type de lumière éclaire notre scène à photographier. Sur la plupart des appareils nous avons un bouton intitulé WB pour : White Balance. Sur l’exemple ci-dessous nous voyons des exemples de choix qui nous sont offerts : Tungstène, fluorescent, lumière du jour, nuageux, ombre. Nous sélectionnons notre éclairage et nous pensons bien à confirmer !

La maitrise des couleurs la balance des blancs

La maitrise des couleurs, couleurs trop fades

Vous trouvez que vos images sont trop fades ? Une fois de plus j’aborderai la prise de vue en format RAW (je consacrerai rapidement un article sur les formats des images !). La pratique du post-traitement permet de vivifier les images.
Mais une fois de plus, nous avons des possibilités d’améliorer nos photographies lors de la prise de vue. Je vais vous donner deux solutions :

Le filtre polarisant

Le filtre polarisant diminue les reflets (sauf les reflets métalliques), il augmente la saturation des couleurs. Nous noterons que le « pola » assombrit légèrement l’image. Il sera peut-être nécessaire de rectifier l’exposition. Les améliorations apportées par le filtre polarisant ne peuvent pas être obtenues en post-traitement. C’est par conséquent un accessoire à envisager. Pour en savoir plus vous pouvez lire (ou relire) mon article :

Les styles d’image 

Nous avons vu plus haut que le réglage de la balance des blancs permet d’indiquer à l’appareil le type d’éclairage de nos prises de vue. Voici une autre complicité que nous pouvons avoir : le réglage des styles d’image.  En fonction du choix que nous faisons, l’appareil va moduler ses paramètres (contraste, saturation, teinte, netteté, luminosité).

Les marques ont différentes appellations pour cette fonction (styles d’image, Picture control ou autres). L’accès se fait dans le menu ou en pressant un bouton. Ce bouton peut se repérer avec un pictogramme comme sur la photo ou les lettres Fn. Vous aurez peut être à consulter votre notice pour trouver cette fonction sur votre boîtier.

La maitrise des couleurs les styles d'image

Par contre d’une marque à l’autre on retrouve pratiquement les mêmes options :

  • paysage  (rendu dynamique qui donne du peps aux photos)
  • portrait (rendu doux qui adoucit les traits)
  • fidèle (respecte les couleurs naturelles du sujet)
  • neutre (couleurs naturelles adoucies)
  • standard (plus de saturation et plus de contrastes)
  • monochrome (Noir et Blanc)
  • sépia (Noir et Blanc avec effets sépia)
  • automatique. Dans le cas de l’appareil ci-dessous on peut enregistrer dans le boîtier les choix de plusieurs opérateurs (jusqu’à trois : Déf. ut. 1 / 2 / 3)  grâce à un petit logiciel externe.

La maitrise des couleurs, le post traitement

Avant de conclure, je vais revenir sur le post-traitement, qui permet de rectifier nos images avantageusement. Je distingue deux phases dans le post-traitement : le développement et la retouche. Ce sont des terminologies personnelles que j’emploie pour bien différencier ces deux phases.

Le format RAW, développement

Le format RAW est un format de fichier d’image numérique qui contient les données brutes de l’image telles que saisies par le capteur de l’appareil. Il est pris en charge par de nombreux modèles. Les fichiers RAW conservent toutes les informations d’origine de l’image. Ils nécessitent la phase que j’appelle le développement. L’opérateur va optimiser sa prise de vue en agissant sur les différents curseurs. Puis il convertira l’image en format JPG ou TIFF pour une utilisation plus courante. 

La retouche d’images

La retouche d’image est une deuxième étape du post traitement (ou la seule étape si nous ne photographions pas en mode RAW). Avec des logiciels de retouche plus ou moins sophistiqués, payants ou gratuits, nous pouvons rectifier l’exposition, la teinte, la vibrance, la saturation, la balance des couleurs.

Bien sûr, ces logiciels (Photoshop, Corel Draw, Gimp, Lightroom, etc.) ont d’autres fonctions que nous aurons l’occasion de voir plus tard. Je n’ai cité que celles dédiées à la maitrise des couleurs, sujet de cet article.

Conclusion

Comme je le dis souvent, je considère que le post-traitement fait partie de la création d’images au même titre que la prise de vue.

MAIS nous devons nous appliquer au maximum sur les réglages lors de la capture des images pour avoir le minimum de travail en post-traitement.

En application de cet article, il y a 3 points à maitriser : la balance des blancs, les styles d’image et l’utilisation ou non d’un filtre polarisant.   

Rendez-vous au prochain article : et si nous parlions des formats de fichier ?

Dans les cadres suivants, vous pouvez laisser un commentaire, consulter nos publications dans les réseaux sociaux, vous abonner à notre bulletin d’informations. Les boutons carrés, au bas de l’écran sont à votre disposition pour partager cet article dans vos réseaux sociaux.

3 commentaires

Roger Jourdain Publié le10:02 am - mai 16, 2023

Bonjour,
Encore un bon article « pour les nuls » ; mais il y a une chose que je voudrais rajouter : lors du post-traitement et pour que la balance des blancs soit réelle, il est important d’étalonner son écran sur lequel nous faisons ce post-traitement ; car sinon l’image pourra ne pas donner le même rendu sur un écran bien étalonné. Personnellement, j’étalonne mon écran au moins tous les 6 mois à l’aide du sonde de calibration, entre autre la sonde Spyder de Datacolor.
Amitiés.
Roger

    Jean-Michel Huguet Publié le9:44 am - mai 17, 2023

    Merci Roger pour ton commentaire. Un article sur le calibrage des écrans est dans les tuyaux. Je ne manquerai pas de citer ton exemple. Amitiés Jean-Michel

      Roger Jourdain Publié le7:41 pm - mai 19, 2023

      Avec plaisir Jean-Michel
      Amitiés.
      Roger

Laisser un commentaire