Catégorie dans Le matériel

Protection anti lumière bleue

Protection anti lumière bleue introduction

Protection anti lumière bleue. Si vous lisez cet article, c’est que vous êtes sur un écran : ordinateur, tablette ou téléphone portable. Combien de temps passez-vous sur vos écrans chaque jour ? Nous avons tous entendu parler de la lumière bleue et de ses effets indésirables pour la vision. L’abus d’écrans, d’autre part, peut provoquer des troubles du sommeil.

D’aucuns diront que je sors aujourd’hui du domaine de la photographie. Oui, mais avec le numérique, nous consultons de plus en plus nos photos sur les écrans, nous passons du temps à les retoucher, à construire des albums ou des vidéos. Alors, protégeons nous.

Point transparence

Dans cet article je ne me substituerai pas aux sommités médicales. Vous pouvez consulter des informations consacrées à la lumière bleue sur Doctissimo (si vous ne craignez pas l’avalanche de publicités) ou sur le site du Ministère de la santé.

Compte tenu du temps que je passe sur les écrans, un informaticien m’a conseillé de me protéger de la lumière bleue. Après étude j’ai acheté un clip que j’ai adapté sur mes lunettes de vue et j’en suis depuis très satisfait.

À la fin de cette page, je vous proposerai des articles anti lumière bleue avec des liens commerciaux (clips, lunettes, sur-lunettes). Vous connaissez le principe? Si vous acquérez un produit à partir des liens de la présente page, La photo pour les nuls perçoit une commission.

Qu’est-ce que la lumière bleue ?

La lumière bleue est la partie du spectre de lumière, dont les longueurs d’onde se situent entre 380 et 500 nanomètres. Le soleil émet de la lumière bleue de même que certaines lumières  artificielles : ampoules LED et écrans (tablettes, télévisions, ordinateurs, tablettes, téléphones portables).

Une partie de la lumière bleue est positive, en particulier pour le moral (bleu turquoise). Le bleu-violet, par contre, dégage une forte énergie qui atteint la rétine. Les écrans diffusent cette lumière particulière appelée Lumière à Haute Énergie Visible (HEV)

Les français passent en moyenne 6 heures par jour devant un écran. Un enfant, né en 2015 a passé à l’âge de 8 ans une année de sa vie complète (jour et nuit) à scruter un écran. Nous sommes donc surexposés à cette lumière bleue, ce qui est nocif pour les yeux. Les enfants de moins de 14 ans y sont particulièrement sensibles. Leur cristallin n’est pas suffisamment formé pour filtrer ces rayons lumineux.

Protection anti lumière bleue Bandeau

Protection anti lumière bleue, pourquoi ?

La longueur d’onde la plus toxique pour les cellules rétiniennes est située autour de 415-455 nanomètres. Cette longueur correspond effectivement à la couleur bleu-violet dans le spectre de l’arc-en-ciel. Des études scientifiques ont déterminé qu’une exposition prolongée à la lumière HEV provoque des lésions photochimiques de la rétine et du cristallin ? C’est un facteur de risque pour la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). De fortes suspicions impliqueraient l’exposition à la lumière bleue dans le développement de la cataracte.  

Les conséquences sur le sommeil de l’exposition prolongée sur les écrans est à prendre en compte également. La température du corps, la tension artérielle, les performances cognitives sont maximales le jour. Le soir, la relaxation musculaire, la pression du sommeil et la sécrétion de mélatonine (hormone du sommeil) sont au sommet. Cette horloge biologique est perturbée si on consulte les écrans avant de dormir. Exit la TV au lit et les portables dans la chambre.

Protection anti lumière bleue, comment ?

Filtre pour ordinateur

Filtre d'écran

Il existe des filtres que nous pouvons installer sur l’écran de notre ordinateur. Après un nettoyage minutieux nous le disposons à l’aide d’une spatule. Des kits existent comprenant le filtre, une chiffonnette et une spatule. Comptez 40 € le kit, pour un écran de 17’’.

Le coût est le même que celui d’une paire de lunettes anti lumière bleue et il ne corrige qu’ un écran.

Les verres traités anti lumière bleue

Plusieurs marques proposent des verres de photoprotection sélective. Ils sont traités pour protéger l’œil des longueurs d’ondes lumineuses toxiques pour la rétine. Ces verres filtrent le bleu-violet mais pas la lumière bleu turquoise. Ils présentent un reflet violet qui peut être disgracieux. Comptez 35 à 50 € par verre pour ce traitement. Le coût sera plus élevé pour des verres correctifs.

Protection anti lumière bleue, comment ? Les lunettes…

« Toutes les personnes exposées à cette lumière bleu-violet plus de 30 minutes par jour pourraient bénéficier de ces lunettes anti-lumière bleue »

Dr Kunze, ophtalmologiste

Il n’y a pas de contre-indication au port de verres anti lumière bleue. 

Tous les articles que je vous présente dans les paragraphes suivants sont produits haut de gamme proposés par deux entreprises françaises :

  • Lunettes pour les utilisateurs qui n’ont pas besoin de correction,
  • Sur-lunettes qui couvrent les lunettes correctrices,
  • Clips qui s’adaptent sur les lunettes correctrices.

Notez qu’il existe des verres anti lumière bleue translucides. Ils ne filtrent en général que 50 % des rayons toxiques. Ceux que j’ai sélectionnés sont ambrés. À l’utilisation nous avons un léger voile beige auquel nous nous habituons très vite. Mais attention ! Pour le traitement final des couleurs de vos images, je vous conseille de retirer la protection. 

Horus X

Les deux produits de la gamme Horus présentés ci-dessous offrent une protection ultime anti lumière bleue. Ils sont teintés ambre, ce qui présente une modification modérée des couleurs. Ces modèles conviennent aux femmes, ou aux hommes. Les boutons conduisent aux liens commerciaux.

Lunettes Gaming Horus X

Monture très légère en polycarbonate (27g) – Coussinets naseaux confortables – Branches souples et fines. Compatible avec les casques de jeux.

Livrées avec un étui souple, une boîte solide et un tissu de nettoyage microfibre.

Protection UV à 100 % – lumière bleue 100 % à 400 nanomètres – 86 % à 450 nanomètres (mesures effectuées par un laboratoire indépendant, Norme CE)

Protection anti lumière bleue Lunettes Horus

Clip-on Gaming Horus X

Système en polycarbonate très léger qui s’adapte à la plupart des lunettes. Largeur utile 13.4 cm, hauteur 4.3 cm. Possibilité de relever la protection. 

Livré avec un étui souple, une boîte solide et un tissu de nettoyage microfibre.

Protection UV à 100 % – lumière bleue 100 % à 400 nanomètres – 86 % à 450 nanomètres (mesures effectuées par un laboratoire indépendant, Norme CE)

Clip-on Horus

Top Life

Les 3 produits de Top life (entreprise française, comme son nom ne l’indique pas) présentent les caractéristiques communes suivantes :

  • Verres ambrés qui limitent 70 % de la lumière bleue sans trop modifier les couleurs.
  • Livrés avec un boîtier rigide, un étui souple et un chiffon de nettoyage en microfibre.
  • Certifié CE en France

Sur lunettes

Sur – lunettes anti lumière bleue, s’adaptent au dessus les lunettes de vue, pour homme ou pour femme. Convient à des lunettes dont les dimensions maximum sont de 14 cm en largeur, et de 4 cm en hauteur.

Protection anti lumière bleue sur lunettes

Lunettes

Lunettes anti lumière bleue en polycarbonate, très légères

Filtre haute protection, anti éblouissement, anti fatigue.

Top life lunettes

Clip

Clip anti lumière bleue, haute protection,  s’adapte à toutes les montures.

Ses dimensions sont de 13.2 cm en largeur. Pour les « verres » 6 cm en largeur et 4 cm en hauteur.

Top life clip

Conclusion

Pour conclure cet article, je vais vous faire part de mon expérience. J’ai fait l’acquisition d’un clip Horus. Il s’adapte très facilement sur mes lunettes de vue. Très léger, je ne me rends pas compte de sa présence. Par contre il adoucit les rayons lumineux des écrans avec efficacité. Si j’ai des retouches de couleur à faire sur des images je peux relever le clip pour retrouver les couleurs originales. J’ai poursuivi l’essai avec la conduite nocturne. Le clip Horus atténue la violence des phares et facilite la conduite nocturne.

Dans les cadres suivants, vous pouvez laisser un commentaire, consulter nos publications dans les réseaux sociaux, vous abonner à notre bulletin d’informations. Les boutons carrés, au bas de l’écran sont à votre disposition pour partager cet article dans vos réseaux sociaux.

Bien acheter une carte mémoire

Bien acheter une carte mémoire introduction

Bien acheter une carte mémoire vient compléter mon article : choisir sa carte mémoire. Ce petit accessoire si discret est très important pour la réussite de vos photos. Vitesse de lecture, vitesse d’écriture, comportement en vidéo, capacité…

Je vous conseille de consulter ou de relire mon article pour décrypter les caractéristiques des différentes cartes avant de faire votre choix :

Je vous propose ici une sélection de 8 cartes de qualité fournies par des entreprises éprouvées, avec leurs différentes capacités nous atteignons 40 références. En fin d’article, vous trouverez quelques étuis de stockage.

Cette page contient des liens d’affiliation : si vous vous procurez un produit via ces liens, La photo pour les nuls percevra une commission.

Cliquez sur les images des produits pour accéder aux pages commerciales.

Bien acheter une carte mémoire Transcend

300 S de Transcend

  • Conforme aux normes UHS Speed Class 3 (U3) et UHS Video Speed Class 30 (V30)
  • 9 Capacités de stockage, au choix, jusqu’à 1 To
  • Jusqu’à 100 Mo/s en lecture et 85 Mo/s en écriture
  • Parfait pour une capture vidéo 4K fluide et ininterrompue

500 S de Transcend

  • Conforme aux normes UHS-II U3 et V30
  • 5 capacités de stockage, au choix, jusqu’à 128 Go
  • Lecture max. 95 Mo ; Ecriture max. 60 Mo
  • Idéales pour les caméscopes DSLR et appareils photos avancés

Premium de Transcend

  • Capacité : 32 Go ou 64 Go
  • Classe : 10
  • Vitesse : 400X
  • Taux de transfert maximal : 90 MB / s

Bien acheter une carte mémoire Lexar

Séries 3 de Lexar

  • 3 capacités de stockage
  • Classe vitesse 10, vidéo V30
  • Vitesse de lecture jusqu’à 120 Mo/s
  • Résistance à la température, aux chocs, aux vibrations et aux rayons X

Professionnel 633 X de Lexar

  • 6 capacités de stockage jusqu’à 1 To
  • Classe vitesse 10, video V10
  • Vitesse de lecture jusqu’à 95 Mo/s
  • Transfert de fichiers à grande vitesse de la carte à l’ordinateur.

Professionnel 1667 X de Lexar

  • 3 capacités de stockage jusqu’à 256 Go
  • Classe vitesse 10, video V60
  • Vitesse de lecture jusqu’à 250 Mo/s
  • Transfert de fichiers à grande vitesse de la carte à l’ordinateur.

Bien acheter une carte mémoire Sandisc

Extrême de Sandisc

  • 5 capacités de stockage jusqu’à 512 Go
  • vitesse de capture jusqu’à 60 Mo/s, vitesse de transfert jusqu’à 100 Mo/s
  • classe de vitesse UHS 3 (U3); classe de vitesse vidéo 30 (V30)
  • résiste aux températures extrêmes, à l’eau, aux chocs et aux rayons X.

Extrême Pro de Sandisc

  • 6 capacités de stockage jusqu’à 512 Go
  • vitesse de capture jusqu’à 90 Mo/s, vitesse de transfert jusqu’à 100 Mo/s
  • classe de vitesse UHS 3 (U3); classe de vitesse vidéo 30 (V30)
  • résiste aux températures extrêmes, à l’eau, aux chocs et aux rayons X.

Acheter un étui pour cartes mémoire

Eco fused

pochette souple avec chiffon de nettoyage microfibre pour ranger 22 cartes.

18 emplacements pour des cartes de 24 mm et 4 pour des cartes de 43 mm

À droite un étui étanche et antichocs pouvant contenir 12 cartes SD et 12 micro SD

JJC

étui rigide résistant à l’eau et aux chocs, pouvant contenir 12 cartes SDd + 24 carters micro SD

Arès Foto

Boîtier rigide, revêtement caoutchouc, étanche et antichoc.

Contenance 12 cartes SD et 12 cartes micro SD

Dans les cadres suivants, vous pouvez laisser un commentaire, consulter nos publications dans les réseaux sociaux, vous abonner à notre bulletin d’informations. Les boutons carrés, au bas de l’écran sont à votre disposition pour partager cet article dans vos réseaux sociaux.

La dioptrie

La dioptrie, Mesure de la vision

La dioptrie : voici un article bref consacré à ce petit bouton proche du viseur de votre boîtier. Qu’est-ce que la dioptrie ? En quoi intervient-t-elle en photographie ? Comment utiliser le correcteur dioptrique ?

Rassurez vous, c’est plus simple que cet appareil utilisé par l’ophtalmo pour faire ses mesures de dioptries.

Qu’est-ce que la dioptrie?

La dioptrie, échelle de Monoyer

Échelle de Monoyer

En 1872, un ophtalmologue lyonnais nommé Ferdinand Monoyer a proposé de standardiser les mesures des défauts de vision avec une valeur unique qu’il a nommée dioptrie. En 1875, son projet est adopté par le Congrès d’Ophtalmologie et la dioptrie devient la mesure officielle pour les corrections visuelles.

Elle indique la puissance de correction nécessaire tant pour la myopie que pour l’astigmatisme, la presbytie ou l’hypermétropie. Elle est abrégée par les lettres «dpt». Si votre ophtalmo indique pour vos lunettes une correction positive (+3dpt, par exemple), vous êtes hypermétrope. Si la valeur est négative vous êtes myope. Plus les valeurs sont élevées, plus la déficience visuelle est importante.

Ferdinand Monoyer est également l’inventeur de cette échelle qui porte son nom et que nous connaissons tous !

Mais nous sommes ici pour parler photographie, alors pour ceux qui veulent en savoir plus sur la dioptrie en ophtalmologie, je recommande ce site :

Pour les autres, rendez-vous au paragraphe suivant…

En quoi la dioptrie intervient-elle en photographie ?

Chaque personne a une vision différente des autres. Les ophtalmos et les opticiens corrigent les déficiences visuelles par l’apport de lunettes ou de lentilles de contact. Les fabricants d’appareils photographiques, quant à eux, ont ajouté cette petite molette, à proximité du viseur pour corriger les défauts de vision de l’opérateur. Pratiquement tous les reflex numériques sont équipés de ce dispositif.

Comment utiliser le correcteur dioptrique ?

Correcteur dioptrique

Ce réglage n’a aucune incidence sur les photos que nous prenons. Il permet seulement d’avoir une meilleure définition de l’image dans le viseur.

Il est important de bien régler notre viseur car si la définition est mauvaise, nous aurons tendance à effectuer des modifications dans nos mises au point qui ne seront pas opportunes. D’autre part, pour le confort de la visée il est plus agréable d’avoir une image nette. 

Comment procéder concrètement ?

Avec les collimateurs de notre appareil nous allons viser un objet qui se détache nettement par rapport au reste de l’environnement. Nous ferons la mise au point sur cet objet. Quand l’autofocus sera fait :

  •  soit l’image sera nette et aucun réglage ne sera nécessaire.
  • soit l’image sera floue et nous agirons sur le correcteur dioptrique en tournant la molette dans un sens ou un autre jusqu’à obtenir une image correcte.

Votre opticien vous dira que votre vue change fréquemment et que vous devez la corriger souvent (il faut bien vendre des lunettes !) Pour la correction dioptrique de votre appareil c’est gratuit alors n’hésitez pas à le faire régulièrement.

Conclusion

Après ce dernier réglage, nous allons poser nos appareils quelques temps pour passer à l’ordinateur. Et oui, c’est le principe de la photographie numérique. Prises de vue et post traitement.

Le programme est vaste. Dans un premier temps, nous commencerons par les formats de fichiers « image ». Puis, pour prolonger mon article « La maîtrise des couleurs en photographie », nous apprendrons à calibrer nos écrans d’ordinateur. A bientôt donc.  

Dans les cadres suivants, vous pouvez laisser un commentaire, consulter nos publications dans les réseaux sociaux, vous abonner à notre bulletin d’informations. Les boutons carrés, au bas de l’écran sont à votre disposition pour partager cet article dans vos réseaux sociaux.

La focale

La focale Objectif Canon

La focale, est l’abréviation de longueur de focale et distance focale termes que nous pouvons également rencontrer. Cet article est une révision simplifiée de ce que nous avons vu dans les textes consacrés aux objectifs et au capteur. J’y reviens car c’est le critère prioritaire à consulter quand nous choisissons un objectif.

Définition

D’après Dikofoto la focale est la distance entre le centre optique de l’objectif et la surface du capteur. Elle s’exprime en millimètres. Elle est inscrite sur chaque objectif, comme ci –dessus : 10 – 18 mm.

La focale et les objectifs

Longueur de focale

Comme nous le voyons sur le schéma, plus la distance focale est courte, plus l’angle de vision est large et logiquement plus elle est longue, plus l’angle de vision est serré.

Une focale de 10 mm correspond à un grand angle ; 300 mm correspond à un téléobjectif qui nous permet de cadrer loin et serré.

Longue vue

C’est le principe de la longue vue : voir loin, un point précis.

La focale et le capteur

Un peu plus complexe ! On quitte l’objectif pour rejoindre le capteur de l’appareil.

Chaque boîtier est équipé d’un capteur. Les appareils les plus élaborés disposent d’un capteur plein – format ; Full frame en anglais ; 24 x 36 en chiffres. Les plus de 20 ans se souviendront de ce format qui était standard dans les pellicules argentiques. C’est également le format des diapositives.

Taille des capteurs

Les autres formats les plus courants sont l’APSC, le micro 4/3, le 1 pouce et le 2/3.

Un objectif est par définition interchangeable. Il pourra se monter sur plusieurs boîtiers, donc avec des tailles de capteurs différentes. Or, la taille du capteur influe sur la distance focale : plus le capteur est petit plus la focale sera longue.  

Par défaut la longueur indiquée sur l’objectif correspond à celle d’un plein format (24 x 36). Pour avoir la focale réelle de votre objectif par rapport au capteur de votre appareil, il faut appliquer les coefficients de conversion suivants :

1.5 pour un APSC – 2 pour un 4/3  -2.7 pour un 1 pouce

Si vous avez un téléobjectif 70 x 300 mm que vous montez sur un APSC la focale réelle sera de 105 x 450 mm, ça va pour un « télé ». Par contre si vous voulez faire de la photo d’architecture avec un objectif polyvalent 18 x 55 ou 18 x 135 sur un capteur APSC vous serez un peu juste. Vous pourrez ajouter dans votre sac un objectif 10 x 18 pour avoir un vrai grand-angle.

À noter que pour définir le coefficient de conversion, on trouve également les expressions : facteur de recadrage et crop factor en anglais.

Je terminerai par un conseil : tous les objectifs ne sont pas compatibles avec tous les capteurs. Il est important de le vérifier avant de faire un achat.

Dans les cadres suivants, vous pouvez laisser un commentaire, consulter nos publications dans les réseaux sociaux, vous abonner à notre bulletin d’informations. Les boutons carrés, au bas de l’écran sont à votre disposition pour partager cet article dans vos réseaux sociaux.

Le filtre gradué gris neutre

filtre gradué gris neutre introduction

Le filtre gradué gris neutre est le cinquième article de la série le filtre en photographie. On trouvera plus fréquemment pour le qualifier, les initiales GND qui signifient en anglais : Gratuated Neutral Densité. On trouve aussi le terme « dégradé gris neutre » L’important est de ne pas le confondre avec le filtre à densité neutre qui faisait l’objet de mon précédent article. Ces deux accessoires n’ont pas la même fonction.

Le filtre gradué gris neutre

Il peut être circulaire ou rectangulaire. On le reconnaît par la couleur nuancée de sa surface : d’un gris foncé à une quasi transparence.

Quelle est l’utilité du filtre GND ?

Pour des prises de vue avec une lumière très contrastée, le filtre gradué gris neutre sera très utile. En cas de grand beau temps, le ciel est très clair et bien sûr, les ombres sont très marquées. Vous faites votre prise de vue et le résultat est  « bof ! ». Le ciel est « cramé » (le beau bleu est devenu blanc). De plus, on distingue mal le premier plan sous-exposé, presque noir.

Le filtre GND va remédier à cette situation. Comme nous l’avons vu, sa couleur va d’un gris sombre à une quasi transparence. On le placera sur l’objectif ou dans le porte-filtre de façon à ce que la partie sombre soit face au ciel. Le côté clair fera face à la partie sous-exposée.

filtre gradué gris neutre : effet

Effet filtre GND

Comment choisir son filtre gradué gris neutre ?

Il existe plusieurs types de filtres GND déterminés par :

la forme : comme nous l’avons vu, le filtre GND peut-être circulaire. Dans ce cas, il se vissera à l’avant de l’objectif. Vous trouverez le diamètre du filtre qu’il vous faut autour de la lentille frontale. Les GND rectangulaires se glissent dans un porte filtre. Cette solution est plus onéreuse mais elle permet de changer les accessoires plus rapidement. Je précise que le porte-filtre est rotatif, ce qui permet d’orienter le filtre en fonction de la position de la lumière.

filtre gradué gris neutre

Filtre gradué gris neutre

filtre gradué gris neutre : Porte filtre

Porte-filtre

l’opacité : vous pouvez choisir un filtre plus ou moins sombre : de 1 à 4 stops. Dikofoto nous donne la définition d’un stop en photographie :

« Écart entre deux valeurs d’exposition. En photographie l’exposition est tributaire de 3 facteurs : la vitesse, la sensibilité et l’ouverture. Un stop sera aussi bien la montée ou la descente d’un cran, en matière de vitesse, de sensibilité ISO ou en matière d’ouverture. Exemples :

  • la vitesse passe de 1/250ème à 1/500ème,
  • la sensibilité monte de 800 ISO à 1 600 ISO,
  • l’ouverture passe de f / 4.5 à f / 5.6 »

la transition : le GND sera doux, moyen ou dur, en anglais soft, médium ou hard. La transition entre les zones sera très nette (dur / hard), progressive (doux / soft) ou intermédiaire (moyen / médium). Pour une différence de luminosité très nette dans le paysage à photographier (le ciel et la mer, par exemple), on choisira une transition dure. Pour une différence de luminosité aléatoire (comme dans un paysage de montagne) on préfèrera une transition douce.

Comment acheter son filtre GND ?

Comme dans les articles précédents, je vous recommande de privilégier les magasins spécialisés dans la photographie, surtout quand il s’agit de produits spécifiques, comme le GND. Les magasins Phox ont une gamme importante de filtres rectangulaires Cookin, Lee, Benro. J’évoque cette chaine à titre d’exemple. Ils ont une grande couverture territoriale et j’ai sous les yeux leur magazine qui est très bien fait. Bien sûr, il y a beaucoup d’autres magasins spécialisés.

Achats en ligne

Dans un premier temps j’ai sélectionné un kit de filtres rectangulaires GND Cokin. Il comporte 3 filtres pour des corrections de 1 à 3 stops et le porte-filtre Cookin Z-Pro.  Au moment où j’écris cet article, vous pouvez bénéficier de promotions intéressantes sous le lien de gauche. À droite, vous avez les bagues d’adaptation qui permettent de monter le porte-filtre sur les objectifs. Sept diamètres sont disponibles.

En ce qui concerne les filtres GND circulaires, vous trouverez ci-contre le lien vers le modèle GND 8 soft de K&F Concept. Il offre un dégradé progressif de 3 stops.

Le verre est d’excellente qualité : nano revêtement, résistant aux rayures et aux tâches, hydrofuge. Neuf diamètres sont disponibles.

Il est difficile d’avoir un filtre GND circulaire pour chaque situation : 3 opacités x 3 transitions représentent 9 filtres pour un seul diamètre d’objectif. Le modèle K & F Concept est un bon compromis pour un GND circulaire. La solution du GND rectangulaire avec porte-filtre reste une très bonne option pour combiner plusieurs plusieurs filtres et les remplacer rapidement.

Conclusion

Ainsi se termine notre série consacrée aux filtres d’objectifs. Pour revenir au sommaire, article générique : le filtre en photographie

Il existe également des filtres qui s’adaptent sur les smartphones. Ils feront peut-être l’objet d’un prochain article, à suivre donc…

Le filtre à densité neutre

filtre à densité neutre introduction

Le filtre à densité neutre est le quatrième épisode de la série : le filtre en photographie. Vous le trouverez fréquemment avec les initiales ND (qui correspondent à l’abréviation du terme anglais Neutral Density filter). Comme nous le verrons dans notre prochain article Le filtre gradué gris neutre, il ne faut pas confondre ND et GND : ces deux filtres n’ont pas la même fonction.

Le filtre à densité neutre  

Le filtre ND de couleur gris foncé, diminue la quantité de lumière transmise au capteur. Il absorbe uniformément les rayonnements lumineux quelque soit leur longueur d’onde. Par conséquent, il ne modifie ni les teintes ni le rendu des couleurs. Il est très utile pour les prises de vue en pose longue.

Le but de la prise de vue en pose longue est de faire entrer plus de lumière pour avoir une image plus claire. On va prendre un trépied pour éviter le « flou de bougé » mais l’autre accessoire fortement recommandé est le filtre ND. Dans un paysage, où tout paraît immobile, vous avez les vagues de la mer, l’eau d’une cascade ou les nuages qui se déplacent. La présence du filtre à densité neutre va homogénéiser les espaces mobiles pendant la pose longue. On obtiendra un effet d’aquarelle sur ces surfaces en mouvement. C’est un style artistique en photographie (on aime ou on n’aime pas !)

Un autre intérêt du filtre ND est qu’il autorise une faible profondeur de champ pour certaines prises de vue. Il fait très beau, la lumière est intense, vous voulez faire un portrait ou photographier un objet proche. Malgré une vitesse maximale, une descente dans les ISO pour faire entrer moins de lumière, votre sujet sera toujours surexposé. Le filtre ND va absorber cette lumière, vous pourrez ainsi augmenter le temps de pose. Le sujet aura finalement une exposition correcte sur un flou d’arrière plan.

Les limites du filtre ND

  • Plus l’opacité du filtre sera importante, plus la scène sera masquée dans le viseur. Il sera parfois nécessaire de faire la composition avant d’installer le filtre. 
  • Une opacité importante peut empêcher l’appareil de faire la mise au point automatique. Vous devrez passer en mode manuel.
  • La présence du filtre ND peut modifier la balance des blancs, ce qui nécessitera des retouches en post traitement,
  • Un inconvénient plutôt lié à la prise de vue en pose longue : le trépied s’avère indispensable.

Choisir un filtre à densité neutre ?

J’ai retenu 3 critères à considérer avant d’acheter un filtre à densité neutre. L’opacité pour savoir quelle quantité de lumière nous voulons absorber. La forme pour savoir si nous optons pour un filtre circulaire (à visser) ou pour un filtre carré (à utiliser avec un porte filtre). La marque en fonction du budget dont nous disposons.

L’opacité

Pour le filtre ND j’aborderai l’opacité avant la forme. Vous allez lire, dans les références des modèles : ND2, ND8, ND16, ND64, ND1000… Les chiffres représentent les indices d’opacité. Plus le chiffre est élevé, plus le filtre est opaque, moins il laisse entrer de lumière et plus le temps de pose pourra être augmenté.

Avec un filtre ND 2, on pourra doubler le temps de pose, avec un ND8, on pourra le multiplier par 8, et par 1000 avec un ND1000.

Votre choix dépendra de votre utilisation :

Les indices bas ND2 et ND8 n’apporteront pas beaucoup d’efficacité à l’absorption de la lumière.

Avec un ND16, vous pourrez effectuer des prises de vue en pose longue dans les cas de faible luminosité (sous bois, fin de journée).

Le ND64 sera efficace pour les poses longues à l’heure bleue (tôt le matin ou en fin de journée). Vous pourrez passer à des vitesses de 1 à  8 secondes. Par contre, il ne sera pas suffisant pour des prises de vue en forte lumière.

Le ND1000 lui, correspond aux poses longues, en pleine lumière. Vous pourrez atteindre un temps de pose de 1 minute avec un ND1000 qui ne serait que de 1/15ème de seconde sans filtre. En faible luminosité, la présence de ce filtre donnerait des surfaces mobiles (comme une étendue d’eau) complètement lissées, plates et blanches.

La forme

Deux formes de filtres sont à notre choix. Les filtres carrés à insérer dans un porte-filtre et les filtres circulaires à visser sur l’objectif. Ces filtres ronds peuvent être à densité variable ou à densité fixe.

Filtres ND carrés et porte-filtres

Les intérêts du porte-filtre :

  • il peut recevoir plusieurs filtres simultanément.
  • Le remplacement d’un filtre par un autre est rapide.
  • Vous pouvez utiliser le même porte-filtre et les mêmes filtres pour tous vos diamètres d’objectif, seules les bagues d’adaptation seront à changer.

Les inconvénients du porte-filtre :

  • Le prix est plus élevé,
  • Il est plus encombrement,
  • On ne peut pas l’utiliser en même temps qu’un pare-soleil
filtre à densité neutre Porte filtre
Porte-filtre

Filtres ND circulaires

On aura à distinguer 2 sous-catégories dans les filtres ND circulaires. D’une part avec une densité fixe, d’autre part avec une densité variable.

Filtre circulaire à densité variable

Filtre à densité neutre circulaire variable

Il est constitué de 2 filtres, l’un est fixe, l’autre est rotatif. La rotation permet de modifier l’intensité de lumière qui passe par le filtre.

La densité variable permet de répondre à des situations multiples avec un seul filtre. Attention toutefois aux risques de vignettage que son épaisseur pourrait provoquer avec certains modèles.

Filtre circulaire à densité fixe

filtre à densité neutre circulaire densité fixe

Un filtre correspond à une seule densité. On le choisira en fonction des circonstances dans lesquelles on aura à faire les prises de vue.

Par exemple, on utilisera un ND16 en faible lumière ; un ND64 à l’heure bleue ; un ND1000 avec les luminosités optimales.

La marque

L’achat d’un filtre d’objectif a pour but de faire de plus belles photos. Je recommande par conséquent de ne pas choisir des filtres « premier prix » et de privilégier les marques spécialisées Hoya, Hama, Lee, K & F, Cokin, Nisi, Starblitz, Urth… nous trouvons également des filtres chez les fournisseurs d’appareils, comme chez les fournisseurs d’objectifs. Les produits seront bons, mais les prix plus élevés.

Comment acheter le filtre à densité neutre ?

Comme je l’ai conseillé dans mes précédents articles, pour l’achat de matériel photo, il vaut mieux privilégier les magasins spécialisés. J’ai parlé des magasins Phox, mais on peut citer également la chaine Camara et tous les magasins indépendants.

Acheter en ligne

Comme nous l’avons vu dans cet article, la variété des filtres à densité neutre donne un choix de références très important. Pour simplifier, j’ai fait d’abord une sélection de 3  filtres circulaires à densité variable. Ensuite j’ai sélectionné 2 kits de filtres circulaires à densité fixe. J’ai privilégié des kits qui proposent un choix de densités répondant aux situations les plus courantes.

K&F concept : Filtre ND circulaire variable D3-1000

  • Filtre de haute qualité qui offre un large éventail d’opacités ND3 à ND1000, soit 1.5 à 10 stops.
  • Sa monture en aluminium est très fine (7.4 mm) pour éviter le vignettage,
  • Le verre haute définition a un revêtement de 28 couches, il est par conséquent résistant à l’eau, aux tâches et aux rayures.
  • Neuf diamètres sont disponibles sous le lien ci-contre.

Standard de Urth : Filtre ND circulaire variable ND2-400, gamme

  • Les opacités de ce filtre varient de ND2 à ND400, soit 1 à 8.6 stops.
  • Le verre japonais AGC est revêtu de 8 couches.
  • la monture est graduée ce qui permet de choisir et de bloquer l’opacité.
  • Seize diamètres d’objectifs disponibles sous le lien ci-contre (menu déroulant).

Plus+ de Urth : Filtre ND circulaire variable ND64-1000,

  • Les opacités de ce filtre varient de ND64 à ND1000, soit 6 à 10 stops.
  • Le verre allemand SCHOTT est revêtu de 20 couches.
  • Transmission fidèle de la lumière,
  • Parfaite neutralité des couleurs,
  • La monture est graduée ce qui permet de choisir et de bloquer l’opacité,
  • Seize diamètres d’objectifs disponibles sous le lien ci-contre (menu déroulant).

Plus+ de Urth : Kit de filtres circulaires densité fixes ND8, ND64 et ND1000,

  • Les opacités de ces filtres : ND8, ND64 à ND1000, représentent 3, 6 ou 10 stops.
  • Le verre allemand SCHOTT est revêtu de 20 couches.
  • Transmission fidèle de la lumière,
  • Parfaite neutralité des couleurs,
  • Monture fine,
  • Seize diamètres d’objectifs disponibles sous le lien ci-contre (menu déroulant).

K&F concept : Kit de Filtres circulaire à densité fixe : ND4 ND8 ND64 ND1000,

  • Kit de 4 filtres : ND4 ND8 ND64 ND1000 qui correspondent respectivement à 2,3,6 ou 10 stops,
  • Verre de haute qualité, anti-rayures, anti-réfléchissant,
  • Transmission fidèle de la lumière,
  • Parfaite neutralité des couleurs,
  • Monture extra fine (épaisseur 3.3 mm),
  • Neuf diamètres d’objectifs disponibles sous le lien ci-contre.

Conclusion

Donnons nous rendez-vous pour le dernier article de la série sur les filtres. Il s’intitule Le filtre gris gradué neutre.

Pour retourner à l’article générique Le filtre en photographie

À bientôt …

Dans les cadres suivants, vous pouvez laisser un commentaire, consulter nos publications dans les réseaux sociaux, vous abonner à notre bulletin d’informations. Les boutons carrés, au bas de l’écran sont à votre disposition pour partager cet article dans vos réseaux sociaux.

Le filtre UV

Le filtre UV introduction

Le filtre UV, pour la photographie existe toujours !

Si je précise « pour la photographie », c’est pour le distinguer du « filtre UV cosmétique » qui protège la peau contre les excès d’exposition au soleil. Oui, tous les fabricants proposent le filtre UV. On verra quelle est son utilité en photographie numérique et comment le choisir. Mais avant, je voudrais brièvement aborder le filtre de protection neutre, que l’on trouve également en catalogue chez nos fournisseurs.

Le filtre de protection neutre

À ne pas confondre avec le filtre à densité neutre. Celui-ci n’apporte pas de correction à l’image. Sa seule fonction est de protéger l’objectif, et en particulier la lentille frontale. En cas de choc on préfèrera changer un filtre plutôt qu’un objectif. Outre les chocs, la lentille frontale peut-être également affectée par l’eau, le sable, le sel marin, les rayures… La présence d’un filtre assure sa protection, mais rien ne vaut le soin apporté au matériel (bouchon d’objectif, sac de transport, linge de protection, nettoyage des lentilles avec du matériel optique).

Comme je l’ai dit plus haut, le filtre de protection neutre ne corrige pas l’image. Toutefois, il est important de bien le choisir pour qu’il n’apporte pas de pollution optique (j’aime bien cette expression). Un verre de mauvaise qualité pourrait provoquer des reflets parasites sur l’image.

Je vous propose ci-dessous un lien commercial vers un filtre de protection neutre de marque Hoya, référence dans les accessoires (« Fusion one » a remporté en 2019 le prix TIPA de la meilleure gamme  d’accessoires pour la photographie). Outre la qualité du verre, la monture est légère (aluminium) et le filetage avant permet de monter un autre filtre, par dessus le « Fusion one ».

Filtre Hoya protector fusion one

  • Verre de qualité professionnelle,
  • multicouche (18 couches enduites),
  • hydrofuge,
  • antisalissure,
  • monture en aluminium,
  • filetage avant,
  • 11 diamètres disponibles

Le filtre UV

Aujourd’hui, la lumière est transmise à des capteurs qui sont beaucoup moins sensibles aux rayons UV. Les objectifs, d’autre part sont de plus en plus qualitatifs et leurs lentilles sont traitées anti UV.

Alors pourquoi trouvons-nous encore des filtres UV ?

Comme le filtre de protection neutre, le filtre UV protège la lentille contre les chocs, rayures, poussières, etc.

Le traitement UV appliqué à notre filtre sera un plus pour éviter des reflets bleutés ou des voiles atmosphériques indésirables. Si on photographie en format RAW les reflets peuvent être corrigés en post traitement. C’est plus difficile pour les prises de vue directes en format Jpeg.

Je vous donne l’exemple de cette photographie qui comporte un vilain voile bleuté avec la correction apportée par un filtre UV.

Le filtre UV

Comment choisir le filtre UV ?

En révision de ce que nous avons vu dans l’article générique Le filtre en photographie,

La forme d’un filtre UV sera en principe circulaire et se vissera en bout de l’objectif. Je peux vous conseiller de privilégier un modèle équipé d’un filetage avant, qui permettra de monter un deuxième filtre (polarisant par exemple) au-dessus du filtre UV.

Je précise que certains fournisseurs proposent des kits avec un porte-filtre. Dans ce cas  le filtre UV est de forme carrée.

Le diamètre est indiqué à l’extrémité de l’objectif.

La marque. Il est important de choisir des produits de qualité. Je vous conseille de privilégier les marques spécialisées dans les filtres : Cokin, Hama, Hoya, K & F, Lee, Nisi, Starblitz, Urth, … Il n’y a vraiment pas matière à se ruiner. Les marques d’appareils et d’objectifs distribuent également leurs filtres mais ils sont plus onéreux.

Comment acheter le filtre UV ?

J’ai fait une sélection de filtres UV que l’on peut acheter à partir de nos liens (ce qui nous permet de toucher une petite commission). Mais je comprends que vous puissiez préférer votre commerçant spécialisé dans la photographie. Les magasins Phox (c’est un exemple), ont dans leur catalogue un filtre UV Starblitz qui est vendu de 10 à 60 €. Vous avez la liste des magasins sous ce lien : Magasins Phox

Pour acheter en ligne, j’ai sélectionné trois modèles. Le premier est celui d’Hoya dans sa gamme « Fusion One », avec un produit de très bonne qualité. Ensuite, nous verrons les articles de la Société australienne URTH. Entreprise qui s’engage à planter 5 arbres dans des régions déboisées de la planète pour chaque article vendu. Ils ont une gamme Standard et la gamme Plus +.

Hoya UV Fusion one

  • Verre de qualité professionnelle,
  • multicouche (18 couches enduites),
  • anti ultra violets,
  • très haute transmission de la lumière,
  • hydrofuge,
  • antisalissure,
  • monture en aluminium,
  • filetage avant,
  • 10 diamètres disponibles.

Urth Filtre UV Standard

  • Neutralise la lumière ultraviolette,
  • verre japonais AGC avec nano revêtement 8 couches,
  • neutralise la brume atmosphérique,
  • hydrofuge, anti salissures,
  • monture fine avec filetage avant,
  • 12 diamètres disponibles.

Urth – Filtre UV Plus +

  • Neutralise la lumière ultraviolette,
  • verre allemand SCHOTT avec nano revêtement 30 couches,
  • neutralise la brume atmosphérique,
  • hydrofuge, anti salissures,
  • résiste aux rayures,
  • monture fine avec filetage avant,
  • 12 diamètres disponibles.

Conclusion

Chez Urth il y a une différence de qualité importante entre la gamme standard et la gamme Plus +. Les prix « moyens » sont de 24 € pour le standard et de 29 € pour le haut de gamme. Je vous laisse juges de cette différence.

Toute considération environnementale mise à part, au moment où j’écris cet article je privilégierais le filtre « Fusion pro » d’Hoya : pour du haut de gamme, il est plus abordable (promotions en cours) et chez Urth, il manque dans le choix des diamètres relativement courants. Situation qui peut évoluer, donc à suivre.

Le filtre de protection neutre, et le filtre UV aujourd’hui, article qui suit celui consacré au Filtre polarisant et qui précède le prochain : Le filtre à densité neutre.

Dans les cadres suivants, vous pouvez laisser un commentaire, consulter nos publications dans les réseaux sociaux, vous abonner à notre bulletin d’informations. Les boutons carrés, au bas de l’écran sont à votre disposition pour partager cet article dans vos réseaux sociaux.

Le filtre polarisant

Le filtre polarisant, introduction

Le filtre polarisant, comme nous l’avons vu dans notre article générique  « Le filtre en photographie », sublime les images. Il élimine des reflets, augmente les contrastes et élimine le voile atmosphérique. Ce sont des améliorations qui ne peuvent pas être obtenues en post traitement. Quand on a essayé le filtre polarisant, on ne peut plus s’en passer ! On le surnomme familièrement le « pola ». Nous sommes entre nous, alors je me permettrai (peut-être) d’utiliser ce diminutif.

Le filtre polarisant, rond ou carré ?

Il existe des filtres polarisants carrés qui peuvent s’insérer dans un porte-filtre. Le filtre polarisant carré ne permet pas de régler l’intensité de polarisation. Nous préfèrerons le CPL (circulaire polarisant). Ce dernier comporte deux bagues. La première est crantée, on la visse sur l’objectif et elle reste fixe.  La seconde est tournante. C’est sa rotation qui permet de régler l’effet de polarisation.

On voit directement le résultat dans le viseur de l’appareil pour choisir le réglage optimal !

Utilité du filtre polarisant

Élimination des reflets

La réflexion de la lumière sur certains matériaux transforme sa polarisation. Phénomène physique qui explique que l’on voit des reflets sur une surface vitrée ou à la surface de l’eau. Cet effet miroir nous éblouit et ne nous permet pas de distinguer les vraies couleurs de la surface. La présence du filtre polarisant élimine le reflet et transmet au capteur les vraies teintes. À noter que les reflets sur les surfaces  métalliques ne sont pas corrigés par le pola.

Augmentation de la saturation des couleurs

Chaque couleur émet des ondes qui sont plus ou moins voilées par l’atmosphère (poussière, hygrométrie…) Le polarisant sublime les couleurs en éliminant ses pollutions visuelles. Le bleu du ciel sera plus intense et les nuages ressortiront. L’herbe d’un pré sera également plus verte, les arbres d’un parc auront des couleurs plus contrastées.

Le filtre polarisant, Marguerite

C’est connu : l’herbe est plus verte dans le pré du voisin.

Oui, avec un polarisant, l’herbe sera plus verte… de là, à dire que les fromages de Marguerite seront meilleurs, je ne franchirai pas le pas !

Réduction du voile atmosphérique

Quand on photographie un paysage, sur les plans les plus lointains, une brume opalise l’image. C’est le fait de l’humidité de l’air et de fines particules atmosphériques. Le filtre polarisant élimine ces effets et donne plus de contrastes aux paysages lointains.

Amélioration en pose longue

Le filtre polarisant ne remplacera pas un filtre à densité neutre. Mais si comme moi, vous faites très peu de « poses longues », l’utilisation du pola améliore ce mode de prise de vue. Son opacité réduit la quantité de lumière transmise au capteur et on peut par conséquent augmenter le temps de pose.

Les limites du filtre polarisant

Après l’énoncé de toutes ces qualités, pourquoi apporter un bémol à l’utilisation du polarisant? C’est pour que l’on ne prenne pas l’habitude de le laisser en permanence sur l’objectif.

  • Il assombrit l’image. Du fait de son opacité, il fait perdre de la luminosité à l’image. On peut y remédier en allongeant le temps de prise de vue ou en agissant sur la correction d’exposition de l’appareil ou en rectifiant la luminosité en post traitement. Évitez d’utiliser le pola en basse-lumière.
  • Modification des teintes. Selon les filtres on peut avoir des images plus froides (allant vers un léger bleuté) ou plus chaude (légèrement plus jaune). Cet inconvénient se corrige facilement en développement si les prises de vue sont faites en mode RAW. Pour les prises de vue directement en JPEG, il conviendra de bien régler la balance des blancs.
  • Vignettage avec certaines focales, en particulier avec un grand angle. Il arrive que l’on voie les bords du filtre sur l’image. On choisira de préférence un filtre avec une monture fine (slim) si on utilise couramment des focales courtes.
  • Le filtre polarisant n’est pas très accessible (pour les réglages) quand on utilise simultanément un pare soleil.
Le filtre polarisant, les limites

Choisir un filtre polarisant , quels critères ?

La forme : comme je l’ai dit plus haut, je préfère le filtre CPL (polarisant circulaire) qui offre la possibilité de régler l’intensité de polarisation, ce qui me parait primordial. (Exit le filtre polarisant carré).

Le diamètre : dans l’article Le filtre en photographie, je dis que je ne suis pas partisan du filtre unique que l’on monte sur plusieurs objectifs avec des bagues d’adaptation. Un filtre pour chaque objectif (c’est mon conseil). Le diamètre du filetage est visible à l’avant de l’objectif

L’épaisseur : privilégiez une monture fine (slim) pour équiper un grand angle. Vous éviterez ainsi le vignettage.

La marque : préférez les marques spécialisées dans les filtres : Cokin, Hama, Hoya, K&F concept, Lee, Nisi, Starblitz, Urth…

La qualité : chaque marque propose plusieurs niveaux de qualité, les prix finiront de déterminer vos choix. Je vous propose dans le dernier chapitre une sélection qui pourra vous aider. On trouve des modèles de filtres polarisants de très bonne qualité sans vraiment se ruiner.

Acheter un filtre polarisant

Les commerçants spécialisés dans la photographie peuvent vous conseiller efficacement dans le choix de vos filtres. Je prends l’exemple des magasins PHOX qui proposent dans leur catalogue des filtres polarisants Starblitz de 10 à 60 €. Vous trouverez la liste de ces magasins en cliquant sur leur nom.

Acheter en ligne

Je vous propose une sélection de filtres polarisants de qualité, ils éliminent tous les reflets efficacement, ils accentuent les couleurs et saturent les tonalités. Difficile de choisir? Dans la gamme Pro Nano de Nisi, dans un premier temps, on dispose de produits que le fournisseur dit « de très haute définition ». Les montures sont fines. Dix diamètres sont disponibles. Ensuite, nous verrons les filtres de la fameuse société australienne Urth, qui reverse une partie de ses bénéfices pour le reboisement des forêts. L’argument de l’environnement, certes, est intéressant. Les verres sont en outre, de bonne qualité en gamme standard (nano revêtement de 8 couches); et de très bonne qualité pour la gamme Plus + (nano revêtement de 20 couches). Il y a 12 diamètres disponibles dans chacune des gammes.

Que dire des filtres de K & F concept alors que tous les superlatifs ont déjà été utilisés plus haut? Le fabriquant nous dit que ses filtres sont « haute définition, haute résolution, haute fidélité ». Tous ces qualificatifs sont commerciaux. Retenons qu’ils ont un très bon comportement à l’eau (qui glisse sur le verre), une très grande résistance aux rayures et une moindre diminution de la luminosité par rapport aux concurrents.

Je finirai par la marque Hoya, référence en matière de filtres. Vous pouvez opter pour les bonnes gammes Pro 1 et Nona HD. Ils sont un plus chers mais on trouve des promotions dans certains diamètres d’une manière aléatoire. Je ne vous propose pas de lien pour ces produits dont les prix fluctuent mais vous pouvez les acheter en toute confiance.

Nisi Pro Nano HUC C-PL

  • élimination des reflets,
  • accentuation des couleurs,
  • saturation des tonalités,
  • très haute définition,
  • nano revêtement,
  • monture ultra fine.
  • 8 diamètres disponibles sous le lien ci-contre

Urth CPL standard

  • suppression des reflets à 99 %,
  • bonne saturation des couleurs,
  • contrastes accentués,
  • verre japonais AGC 8 couches.
  • en cas d’exposition à l’eau des gouttelettes restent sur la surface du verre.
  • monture normale,
  • 14 diamètres disponibles sous le lien ci-contre.

Urth CPL Plus +

  • suppression des reflets à 99 %,
  • très bonne saturation des couleurs,
  • contrastes accentués,
  • verre allemand SCHOTT, 20 couches,
  • rotation douce,
  • en cas d’exposition à l’eau, l’eau coule sur le verre,
  • 12 diamètres disponibles dans le tableau ci-dessous.

Dans cette gamme, il n’y a pas de choix déroulant pour les différents diamètres. C’est pourquoi j’ai fait ce tableau avec les liens par diamètre.

Par contre dans chaque dimension, vous avez le choix entre un filtre à visser et un filtre magnétique.

K & F concept Nano X MRC HD

  • très grande diminution des reflets,
  • clarté de l’image dans les conditions brumeuses,
  • saturation augmentée,
  • contrastes augmentés,
  • maintien de la balance des couleurs
  • monture fine,
  • 14 diamètres disponibles.

Conclusion

Vous l’avez compris: toutes ces gammes sont satisfaisantes.

En fonction du diamètre dont vous avez besoin, faites votre comparatif de prix en cliquant sur les liens.

Par conséquent, si je prends un 67 mm, les prix sont du simple au double 34 € pour Urth standard, à 69 € pour Urth Plus +, 70 € pour Nisi et enfin en intermédiaire 58 € pour le K & F. Toute considération environnementale mise à part, mon chouchou est le K & F concept qui offre le meilleur rapport qualité / prix

Je vous donne rendez-vous dans un nouvel article : Le filtre UV . J’aborderai, bien sûr les filtres anti ultraviolets, mais également les filtres de protection neutres.

Dans les cadres suivants, vous pouvez laisser un commentaire, consulter nos publications dans les réseaux sociaux, vous abonner à notre bulletin d’informations. Les boutons carrés, au bas de l’écran sont à votre disposition pour partager cet article dans vos réseaux sociaux.

Le filtre en photographie

Le filtre en photographie introduction

Le filtre en photographie est un dispositif qui se monte à l’extrémité d’un objectif, d’une part pour protéger la lentille avant, d’autre part pour améliorer la définition des images.

Je présente 6 catégories de filtres dans cet article générique : Neutre, UV, couleurs, ND, GND et polarisant. Je vous propose par ailleurs d’autres articles plus spécifiques pour chacune de ces catégories.

Le filtre de protection neutre

Comme je l’ai dit dans l’introduction, une des principales fonctions du filtre est de protéger la lentille frontale. Un filtre neutre, qui n’a pas de caractéristique optique, assurera cette protection. À condition de choisir un verre de qualité il ne modifiera pas l’image. Un filtre « bas de gamme » pourra provoquer un effet de Flare (détails plus loin dans le texte)

Comme on le voit sur cette photo, en cas d’accident on se félicite d’avoir placé un filtre sur cet objectif.

On protège également la lentille frontale contre la poussière, l’eau, le sel marin, les rayures…

Le filtre en photographie protection de la lentille

Le filtre en photographie, est-il indispensable ?

Si vous ne souhaitez pas apporter de correction optique à vos photographies, je dirais que l’on peut s’en passer, à condition de prendre soin du matériel, pour ne pas altérer les lentilles :

  • remettre le bouchon d’objectif après chaque prise de vue,
  • remettre l’appareil dans son sac après chaque utilisation,
  • enrouler l’appareil dans un linge quand on utilise un sac fourre-tout,
  • utiliser un pare soleil,
  • ne pas laisser « trainer » son appareil,
  • nettoyer la lentille frontale avec une feutrine optique…

Le filtre UV

Très utilisé à l’époque de l’argentique, le filtre UV permettait de bloquer les rayons ultraviolets qui provoquaient des images cyanosées. À l’heure du numérique, les capteurs d’une part, sont moins sensibles aux ultraviolets que les anciennes pellicules. Les objectifs, d’autre part, sont traités anti UV. Pourtant il y a toujours des filtres anti UV sur le marché. Ils protègent la lentille frontale (choc, eau, tâches…), ils éliminent les pollutions lumineuses et réduisent les effets de voile.

Comme je l’ai dit au chapitre précédent, un filtre de mauvaise qualité peut provoquer un effet de Flare (surtout en présence d’une source lumineuse, face à l’objectif) : halo lumineux sur l’image, léger voile…

Retrouvez plus de détails et des liens commerciaux dans l’article : Le filtre UV.

Le filtre en photographie, anti UV

Effet de Flare © le filtre en photographie

Le filtre à densité neutre  

Vous rencontrerez plus fréquemment le terme anglais : ND filter (neutral density filter)

C’est un filtre de couleur gris foncé qui a la caractéristique d’absorber uniformément les rayonnements lumineux quelque soit leur longueur d’onde. Il ne modifie ni les teintes ni le rendu des couleurs. On l’utilise principalement pour les poses longues.

Les prises de vue en pose longue permettent d’avoir plus de lumière dans l’image. La présence du filtre à densité neutre va homogénéiser les luminosités pendant la pose longue. Il est fortement recommandé pour ce genre de prise de vue.

Comment choisir un filtre ND ?

Plus on monte dans l’indice d’opacité, plus on peut augmenter le temps de pose. Un ND 2 diminuera la lumière transmise au capteur par 2, on pourra doubler le temps de pose ; un ND 8 diminuera l’intensité lumineuse par 8, on pourra multiplier par 8 le temps de pose, etc.

Le filtre en photographie Densité neutre

© le filtre en photographie, densité neutre

Plus de détail sur les filtres ND dans un article spécifique, avec des liens commerciaux : Le filtre à densité neutre.

Le filtre gradué gris neutre

En anglais : GND filter (Graduated Neutral Density)

Le GND peut être circulaire, mais on le trouve souvent de forme rectangulaire, sa surface grise est graduée (comme son nom l’indique),  d’un gris foncé à une quasi transparence.

Quelle est son utilité ?

Mettons nous en situation : nous voulons photographier un paysage; luminosités très contrastées, ciel très clair et premier plan foncé. (Je suis sûr que ça vous rappelle quelque chose !) Le résultat de la photographie n’est pas génial : le premier plan sera sous exposé et le bleu du ciel sera blanc. Le GND va arranger la situation, à condition de le placer dans le bon sens ! Dans notre exemple : le foncé vers le ciel et la partie transparente vers le premier plan.

Il existe plusieurs types de filtres GND déterminés par :

  • l’opacité (de 1 à 4 stops),
  • la transition du dégradé (doux, moyen ou dur, en anglais : soft, médium ou hard) la transition entre les zones sera très nette ou progressive.
Le filtre en photographie gradué neutre

© le filtre en photographie, gradué gris neutre

Je reviens sur les filtres GND dans un article spécifique, plus de détails, des conseils d’achats et des liens commerciaux : Le filtre gradué gris neutre.  

Le filtre polarisant

On utilisera le polarisant pour sublimer les images. On ne peut pas obtenir les effets qu’il produit en post traitement :

  • il élimine les reflets, par exemple, à la surface de l’eau. L’effet miroir nous éblouit et nous ne pouvons pas distinguer les vraies couleurs de l’eau. Le polarisant va transmettre au capteur ces vraies couleurs. Il élimine tous les reflets, sauf ceux des surfaces métalliques.
  • il augmente les contrastes et la saturation. Sa présence permet d’intensifier la couleur d’un ciel et de faire ressortir les nuages. L’herbe d’un pré sera également plus verte. Les arbres dans un parc auront des couleurs plus contrastées.
  • il élimine le voile atmosphérique. Quand on photographie un paysage lointain, une brume opalise l’image. C’est dû aux particules atmosphériques qui produisent ce voile. Le polarisant élimine ces effets et donne plus de contrastes aux paysages lointains.
Le filtre en photographie, polarisant

© le filtre en photographie, polarisant

Ce filtre existe de forme carrée pour être monté dans un porte filtre; ce qui ne permet pas de régler l’intensité de la polarisation. Le plus souvent circulaire, il se compose de 2 bagues. La première, striée, se visse sur l’objectif, la seconde permet de régler les effets. On peut voir les résultats directement dans le viseur, lors de la prise de vue. C’est un autre avantage de ce dispositif.

Comme pour les catégories de filtres précédentes, je consacre au polarisant un article détaillé : Le filtre polarisant

Les filtres couleur

Ils permettent de polariser une image avec une couleur particulière et d’avoir ainsi des effets spectaculaires. Ce ne sont pas des filtres courants, en photographie. On peut obtenir, dans une certaine mesure, ces effets en post traitement.

Filtres couleurs

© le filtre en photographie, la couleur

Comment choisir son filtre ?

La forme est le premier critère de choix. On peut utiliser des filtres carrés ou rectangulaires qui se monteront dans un porte-filtre. Mais le filtre est le plus souvent circulaire et se visse au bout de l’objectif.

Le porte-filtres, filtres carrés et rectangulaires

© le filtre en photographie, porte-filtre

On utilise un porte-filtre pour monter des filtres carrés (standard :10 cm x 10 cm), ou rectangulaires (standard : 15 cm x 10 cm). Les carrés sont plus courants pour les filtres ND ou polarisants. Les rectangulaires conviennent plutôt aux filtres GND. Le porte-filtre offre la possibilité d’empiler plusieurs filtres pour une même prise de vue.

Une autre utilité d’un porte filtre est le montage sur un objectif dont la lentille frontale est bombée. Par exemple pour le « grand angle ».

Les inconvénients de ce dispositif sont :

  • le coût plus élevé,
  • l’absence de réglage avec l’utilisation d’un polarisant.

J’apporte une rectification à ce dernier inconvénient en fin d’article. On trouve des kits combinés : polarisant circulaire, ND carrés et GND rectangulaire.  

Bagues d’adaptation, filtres circulaires à visser

Si on a opté pour un filtre circulaire, il faudra relever le diamètre à l’avant de l’objectif. Bien sûr, on peut en avoir plusieurs à équiper et la facture va s’alourdir. Il existe une solution « couteau suisse » : les bagues d’adaptation.

Elles permettent d’utiliser un filtre de grande taille et de le monter sur des objectifs de diamètres différents. Je ne suis pas fan. En reportage, quand vous voulez installer votre téléobjectif pour prendre un sujet éloigné, le temps est souvent compté. S’il vous faut en plus adapter les bagues et le filtre sur le télé, le bouquetin sera loin quand vous serez prêt !  Je préfère avoir un filtre par objectif.

Le filtre en photographie, les marques

Pour sublimer vos photographies, je vous conseille, bien sûr, d’utiliser des filtres de qualité : verres spéciaux, hydrophobes, antireflets et anti tâches. Avec des filtres « bon marché », équipé de verres ordinaires, voire en plastique, vous ne sublimerez rien !

Les marques Lee, Hoya, Cokin, Starblitz, Hama, Nisi, Urth, sont spécialisées dans les filtres. De même les grandes marques d’appareils et d’objectifs (Nikon, Canon, Sigma, Tamron…) proposent leurs gammes de filtres.

Vos commerçants spécialistes de la photographie pourront vous conseiller en professionnels dans vos choix et souvent, il n’y a pas matière à se ruiner :

  • Filtre neutre Cokin Nuances Protecteur 30 à 60 €, selon le diamètre,
  •  » UV Starblitz 10 à 30 €,
  •  » polarisants Starblitz 10 à 60 €,
  • Kit MK II de Lee qui comprend 1 porte filtre, 5 filtres (polarisant, ND, GND), des étuis et un nécessaire de nettoyage. 600 à 900 €.

J’ai relevé les choix ci-dessus dans les magasins  Phox 

Achats en ligne

Dans les articles dédiés, vous trouverez une sélection de filtres (polarisants, UV, ND et GND).

Ici, je vais juste vous présenter deux kits qui réunissent des filtres de plusieurs types et qui sont produits par la société australienne : Urth. De budgets raisonnables, ils doivent convenir à des photographes amateurs.

Pour aller plus loin, je consacrerai un article exclusif aux kits de filtres. Nous verrons des produits des marques K & F concept et Neewer. Des filtres magnétiques remplacent les filtres qui se vissent. On peut ainsi les changer très rapidement. Un nouveau système de porte-filtre est également disponible.

Kits de filtres circulaires Urth

Trois photographes passionnés de nature et d’environnement ont créée la société australienne Urth en 2014 sous le premier nom de « Gobe ». Le nouveau nom, d’origine nordique, qui se prononce « Earth » serait la source de ce mot anglais signifiant « la terre ».

Cette société reverse une partie de ses bénéfices pour replanter des arbres dans le cadre de la campagne Eden Reforestation Projects. Ils interviennent dans des zones affectées par la déforestation : Haïti, Madagascar, le Mozambique, le Népal, l’Indonésie. Le principe est de planter des arbres, d’absorber les émissions de CO2 et de créer de l’emploi. Pour en revenir à nos filtres, ceux que propose la société Urth sont réalisés en verres optiques de très hautes qualités. Parmi un choix important, j’ai sélectionné deux modèles qui peuvent répondre à de nombreuses sitauations :

  • la gamme standard : les verres optiques comportent 16 couches de revêtement. L’emballage de cette gamme est brun.
  • la gamme Plus+ : les verres comportent 20 couches par nano-traitement, ils éliminent TOUS les reflets. L’emballage de la gamme Plus+ est gris.

Kit Urth standard

Contenu : 4 filtres circulaires : UV, polarisant, ND 8 (3 stops), ND 1000 (10 stops); Verre optique japonais haut de gamme, nano revêtement de 16 couches qui équilibre la balance des couleurs et réduit les reflets.

Les bagues en alliage de malanium sont doublement filetées pour permettre de combiner les filtres. Leur profil fin évite le vignettage.

Le lien ci-contre vous offre un choix de 11 diamètres d’objectif.

Kit Urth Plus+

Contenu : 4 filtres circulaires UV Plus +, Polarisant Plus +, ND 64 Plus +, ND 68 Plus + gradué. Verre optique allemand SCHOTT, nano revêtement de 20 couches : parfaite neutralité des couleurs. UV optimise la clarté. Polarisant élimine les reflets. ND permet les prises longues et GND équilibre l’exposition.

Le lien ci-contre vous offre un choix de 11 diamètres d’objectif.

Conclusion

Nous arrisons à la fin de cet article « Le filtre en photographie« . Nous avons vu les différents types de filtres d’objectifs d’une manière générique. Je reviendrai en détail sur chacun d’entre eux dans les articles suivant. Je vous donne rendez-vous pour le premier : le filtre polarisant.

Dans les cadres suivants, vous pouvez laisser un commentaire, consulter nos publications dans les réseaux sociaux, vous abonner à notre bulletin d’informations. Les boutons carrés, au bas de l’écran sont à votre disposition pour partager cet article dans vos réseaux sociaux.

Objectif pour la macro photographie

La macro photographie

Avec un Objectif pour la macro photographie nous entrons dans le domaine de l’infiniment petit.

Le terme « macro » est opportun pour des images qui ont un rapport de reproduction de 1.1 à 1.10. Je m’explique : pour un objet qui mesure 1 cm en réalité et 1 cm à l’image, le  rapport de reproduction est de 1.1, pour un objet qui mesure 1 cm en réalité et  10 cm à l’image le rapport de reproduction est de 1.10. Au-delà d’un rapport de 1.10 on parlera de microphotographie. En dessous de 1.1, on parlera de proxy photographie (photo de près).

Ce mode de photographie est relativement courant : les fabricants proposent sur certains de leurs objectifs une position « MACRO » qui permet de faire « des photos de près » : fleurs, insectes… mais le rapport de reproduction sera inférieur à 1.1. Par conséquent, ce ne sont pas des objectifs « MACRO »

Quel objectif pour la macro photographie ?

Les critères à prendre en compte.

La focale

Objectif à focale courte

35 à 50 mm – Objectif facile à manipuler, léger et abordable financièrement.  Il nécessite de s’approcher du sujet ce qui n’est pas toujours facile.

Objectif à focale moyenne

90 à 100 mm – Plus lourd et plus onéreux, facile d’utilisation et polyvalent, cet objectif permet de s’éloigner du sujet.

Objectif à focale longue

Au-delà de 150 mm – Encore plus lourd et encore plus onéreux, cet objectif est plus difficile à manipuler. Il nécessite une certaine habitude, la longue focale pouvant provoquer des flous de bougé.

L’ouverture

En principe les objectifs «macro» ont des ouvertures fixes : f/2.8 ou f/3.5. En macro photographie on se rapproche du sujet, il n’y a donc pas de profondeur de champ. Par conséquent, l’ouverture n’est pas un critère déterminant dans le choix d’un objectif «macro».

La stabilisation

Les avis sont partagés sur l’utilité d’un stabilisateur sur un objectif «macro».

Nous l’apprécierons quand la lumière sera basse et que nous augmenterons le temps de pose. Avec les longues focales, il permettra d’empêcher les flous de bougé dus au poids de l’objectif.

Objectif pour la macro photographie, le tableau

Dans ce tableau, j’ai relevé des modèles d’objectifs dans différentes focales, avec leurs spécificités et leurs prix moyens.

Objectif pour la macro photographie, le tableau

Conclusion

Un objectif pour la macro photographie est le dernier volet des articles consacrés aux objectifs.

Pour conclure sur la macro photographie, je suis adepte de la focale moyenne avec stabilisateur. Nous voyons dans le tableau que les marques spécialisées dans les objectifs (Sigma / Tamron) proposent ces modèles à des prix corrects.

Je conclus sur l’ensemble de l’étude dans l’article générique : Un objectif pour chaque type de photo

Dans les cadres suivants, vous pouvez laisser un commentaire, consulter nos publications dans les réseaux sociaux, vous abonner à notre bulletin d’informations. Les boutons carrés, au bas de l’écran sont à votre disposition pour partager cet article dans vos réseaux sociaux.