Tous les articles par dans Jean-Michel Huguet

Choisir un appareil photo numérique

Pour prendre des photos, nous voudrions le meilleur appareil possible. Mais qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Il peut être difficile de déterminer quelles sont les fonctionnalités qui méritent d’être retenues ou non. C’est pourquoi je vous propose ce guide pour vous aider à choisir un appareil photo numérique. Examinons quelques considérations et conseils essentiels pour l’achat de votre prochain appareil photo.

Qu’est-ce qu’un appareil photo numérique ?

Un appareil photo numérique est un dispositif qui enregistre des images ou des vidéos par l’intermédiaire du capteur. Il s’agit d’un procédé de capture, de traitement et de stockage des photos ou des vidéos. Les appareils photo numériques enregistrent les photos et les vidéos sur des supports amovibles tels que des cartes SD.

Votre première préoccupation sera le type d’appareil photo que vous souhaitez utiliser :

  • les reflex et les hybrides disposent de plus de fonctions et qui proposent de nombreux réglages. Ils permettent d’obtenir des images adaptées à chaque type de prises de vue.
  • Les compacts et les bridges sont moins chers, plus faciles à transporter et plus adaptés à des photos spontanées
Choisir un appareil photo numérique Reflex

Le reflex : constitué d’un boitier et d’un objectif interchangeable

Comment choisir un appareil photo numérique ?

L’une des premières choses à considérer est de savoir quand et comment vous allez prendre vos photos. Si vous prévoyez de nombreuses photos diverses, vous aurez besoin d’un appareil qui offre des modes de prises de vue variés. Par contre, si vous prenez des photos occasionnellement vous pourrez choisir un appareil moins sophistiqué : bridge ou compact.

Aurez-vous la patience de changer vos objectifs d’un type de photo à un autre? Dans l’affirmative vous pouvez opter pour un réflex ou un hybride. Sinon, je vous conseillerais le bridge qui dispose d’un zoom intégré.

Choisir un appareil photo numérique
Hybride

Hybride : appareil à objectif interchangeable sans miroir

Appareil photo intégral ou avec objectif interchangeable ?

Lorsque vous achetez un appareil photo, vous devez dans un premier temps choisir entre un appareil intégral (boîtier avec objectif) ou un appareil à objectifs interchangeables. Ceux-ci offrent plus d’options et de flexibilité. Une fois encore, le choix entre ces deux types d’appareils dépend du style de photographie qui vous intéresse et de la fréquence à laquelle vous comptez pratiquer.

Quel type d’appareil ?

Pour faire simple, les appareils photo numériques se classent en quatre catégories :

  • Le réflex, constitué d’un boîtier sur lequel on adapte des objectifs,
  • L’hybride, également boîtier + objectifs mais sans miroir
  • Le compact, qui regroupe le boîtier et le zoom, donc pas d’objectif amovible, appareil premier prix.
  • Le bridge est également un appareil avec zoom intégré mais plus élaboré que le compact.

Cette présentation peut paraître succincte mais j’y reviens plus longuement dans un second article : les différents appareils photo numériques

Choisir un appareil photo numérique
Hybride

Bridge : appareil compact avec un zoom de qualité intégré

Les qualités à prendre en compte pour choisir un appareil photo numérique

On a dans un premier temps observé les différents types d’appareils, mais pour chacun d’eux quelles sont les qualités à prendre en compte pour faire son choix ?

Choisir un appareil photo numérique Le capteur

Un capteur

Le capteur

La qualité du capteur d’images est le premier élément à prendre en compte lors du choix de l’appareil photo numérique. Elle se détermine selon trois critères essentiels

  • la taille : plus le capteur sera grand, plus il sera sensible à la lumière,
  • la définition : qui se mesure en mégapixels, plus la définition est élevée, plus l’image sera qualitative
  • la résolution : c’est la combinaison des 2 facteurs ci-dessus. Elle se mesure en Pixels par pouce (PPP)

Pour en savoir plus sur les capteurs, je vous recommande cet article de Photo-passion

Le capteur

Le zoom

Cette particularité concerne les appareils compact ou bridge (puisque les objectifs sont indépendants dans les deux autres catégories). Le zoom se définit par un chiffre suivi du signe x (multiplié). Un zoom 10 x grossit 10 fois, (par exemple de 25 à 250 mm)

Le flash

Un flash intégré est un élément à prendre en compte lors de l’achat d’un appareil photo numérique. En effet, il est possible de prendre de bonnes photos avec l’éclairage naturel, mais certaines situations nécessitent un flash additionnel !

Les possibilités de réglages

Bien sûr, on peut capturer ses photos en mode tout automatique. Mais si on veut personnaliser ses images, il est bien de disposer de réglages PSAM (ou PAvTvM). Ce sont des modes manuels ou semi-automatiques. Vous pouvez aussi considérer les fonctions d’édition intégrées à l’appareil, telles que les filtres et le HDR (High Dynamic Range). Ces fonctions vous permettent d’améliorer vos photos lors de la prise de vue, sans avoir à les retoucher ultérieurement en post-traitement.

La qualité de vidéo

Tous les utilisateurs ne font pas des vidéos. Si c’est votre cas il est important de vérifier si l’appareil propose cette option et si les vidéos sont qualitatives.

Exemple : avec une qualité vidéo 4K et un système de stabilisation d’image à 5 axes, vous obtiendrez des vidéos d’une grande fluidité.

D’autre part la vitesse d’enregistrement des films doit retenir votre attention lors de l’achat de l’appareil. Avec une vitesse de prise de vue continue de 11 ips, vous ne manquerez aucune scène.

Pensez également à vérifier les vitesses d’écriture de vos cartes mémoires avant de les acheter.

Le format Raw

Le format de fichier le plus répandu est Jpeg. Si vous voulez évoluer dans la pratique de la photographie, vous serez amené à faire vos prises de vue en format Raw et à développer vos images en post-traitement pour leur donner la personnalité que vous souhaitez. Il est bon de vérifier si votre futur appareil offre cette possibilité.

Étanchéité du boîtier

Aujourd’hui la plupart des appareils sans miroir intègre un mode sous-marin. Si vous avez l’intention de prendre des photos sous l’eau, assurez vous que votre futur appareil peut le faire.

Conclusion

Choisir le bon appareil photo est une décision importante. Avec un grand choix de modèles d’appareils photo numériques, il est facile de se laisser emporter par la surcharge d’informations. Mais en déterminant quels sont vos besoins, vous serez en mesure de réduire le champ d’investigation.

N’hésitez pas à essayer des appareils avant de faire un choix définitif. Vous avez aussi la possibilité de vous lancer avec un matériel d’occasion que vous pourrez facilement remplacer quand vos besoins seront plus précis. Je vous invite à consulter mon article complémentaire : les différents appareils photo numériques.

L’invention de la photographie

L'invention de la photographie, Nicéphore Niepce

Qui a inventé la photographie ?  Beaucoup répondront Nicéphore Niepce et je ne les contredirai pas. J’habite à Chalon-sur-Saône, à 100 mètres de sa maison natale et à moins de 500 mètres du musée qui porte son nom. Nicéphore Niepce est la figure locale. Alors oui, nous lui attribuerons l’invention de la photographie. Mais sa contribution est l’aboutissement d’un long processus qui a débuté dans l’antiquité et qui s’est développé ensuite jusqu’à la photo numérique que nous connaissons aujourd’hui.

L’invention de la photographie, 1822

L'invention de la photographie, le point de vue du Gras

1822, date de la première  prise de vue réalisée par Niepce marque l’an 0 dans l’épopée de la capture d’images. Que s’est-il passé en 1822 ? Niepce a réalisé la première image qui sera conservée.

Il a placé son appareil devant une fenêtre de sa maison et il a laissé le « soleil » imprimer l’image. C’est une plaque d’argent revêtue de bitume de Judée, préalablement glissée dans l’appareil, qui sera le premier capteur de l’histoire. Il faudra plusieurs jours pour que le « soleil » fasse son travail  et qu’il produise cette photo nommée « le point de vue du Gras », le « Gras » étant le nom (élégant) de la maison de l’inventeur !

Avez-vous  remarqué que j’ai noté le « soleil » entre guillemets dans le paragraphe précédent ? Nicéphore Niepce a considéré que le soleil imprimait l’image sur la plaque. Par conséquent il a donné le nom d’héliographie à son invention, ce qui signifie écriture par le soleil (c’est du grec !). Plus tard, on constatera qu’une image pourra être captée même en cas d’absence de soleil. C’est plus exactement la lumière qui imprime l’image. Le nom de photographie sera préféré pour la présentation définitive de l’invention, en 1839. Ceci signifie écriture par la lumière (c’est toujours du grec !)

Nous reviendrons un peu plus loin sur cette période de 1822 à 1839. Je voudrais d’abord savoir ce qui s’est passé avant 1822 dans la capture d’images.

L’invention de la photographie, avant 1822

La chambre noire

Au Vème siècle avant JC, Mozi, philosophe chinois, a révélé le premier : « Des rayons lumineux produisent une image inversée dans une boîte noire en s’infiltrant par un trou ». Aristote, dans le monde occidental, fera le même constat au Vème siècle avant JC. Il nomme ce principe la Camera obscura (boîte noire) et le mentionne dans son ouvrage : « les problèmes ».

À la Renaissance, Léonard de Vinci a également fait des études sur les chambres noires, et sur leurs similitudes avec la vision humaine. Les peintres de cette époque ont adopté le principe pour réaliser les esquisses de leurs peintures. Ils utilisaient des boîtes noires dans lesquelles ils entraient entièrement. Les proportions de leurs esquisses étaient parfaites. Par contre, pour que la magie opère, le trou devait être de petite dimension et la luminosité était faible dans la boîte. Pour remédier à ce problème, au XVIème siècle, on ajoutera une lentille à la boîte noire, devant le sténopé (c’est le nom académique du trou). Elle focalise les rayons lumineux, ce qui permet d’élargir le diamètre du sténopé. On obtient ainsi plus de lumière dans la boîte. On attribue l’invention de la lentille à Girolamo Gardano.

 Au XVIIème siècle, Robert Hook utilisera des lentilles concaves et mettra au point une chambre noire portable. L’allemand Yohann Zahn créera plusieurs chambres noires portables, dont un modèle de 58 cm qui sera utilisé jusqu’à l’invention de la photographie. Il comporte un système de miroirs qui projette l’image sur une plaque de verre, permettant de redessiner l’image. Il est également équipé d’une double lentille qui permet de focaliser.

Le XVIIIème siècle, verra de nombreuses améliorations apportées aux chambres noires. Elles seront très courantes. Toutefois, il manquera encore la capture d’images pérennes.

En 1802, le britannique Thomas Wedgwood va faire une découverte essentielle. Enduisant un papier capteur de nitrate d’argent, il réussit à créer une image qui restera visible en chambre noire mais qui disparaîtra dès qu’il l’exposera à la lumière.

C’est donc 20 ans plus tard que Nicéphore Niepce réussira la première photographie après 6 années de recherches

L’invention de la photographie, après 1822

L'invention de la photographie, la chambre de la découverte

Pour réaliser sa première héliographie, Niepce a utilisé une chambre noire présentée au Musée Nicéphore Niepce de Chalon sur Saône sous le titre « Chambre de la découverte ». L’original  du  Point de vue du Gras est visible à l’Université d’Austin au Texas qui s’en est portée acquéreur et qui la conserve précautionneusement. À Chalon, le musée conserve des héliographies postérieures  au Point de vue du Gras réalisées par Niepce.

Louis Daguerre et son daguerréotype

L'invention de la photographie, Louis Daguerre

Nous ne pouvons pas dissocier l’invention de la photographie de Louis Daguerre. Nous avons laissé Nicéphore Niepce en 1822 avec sa « Chambre de la découverte ». Il a continué et amélioré ses recherches jusqu’en 1833, date de son décès. Il n’aura pas pu finaliser son invention. C’est son associé Louis Daguerre qui va obtenir des images de meilleure définition et surtout un temps de pose plus court (15 à 30 minutes, quand même !) Son procédé se nomme daguerréotype (utilisation de plaques de cuivre enduite d’argent, sensibilisées à la vapeur d’iode et révélation de l’image avec des vapeurs de mercure).

François Arago a présenté le procédé en 1839 à la Chambre des députés et à l’académie des sciences. On considérera dans un premier temps, Louis Daguerre comme l’inventeur de la photographie. Puis on reconnaîtra les mérites de Nicéphore Niepce sous la pression de sa famille.

Dès 1841, les avancées scientifiques ramènent le temps de pose à moins d’une minute.  Puis à quelques dizaines de secondes en réduisant les formats d’image. La réalisation des portraits devient possible, le daguerréotype se développe et de nombreux ateliers ouvrent leurs portes.

Le calotype de William Henri Fox-Talbot

William Henri Fox Talbot

 Je terminerai cet article sur l’invention de la photographie en évoquant le calotype, invention de William Henri Fox-Talbot, déposée en 1841.

Fox Talbot a été le premier à produire des photographies sur papier. Il capturait l’image en négatif, la traitait puis la pressait dans un châssis contre une autre feuille de papier. Exposé à la lumière, l’image se révélait en positif sur la seconde feuille. Je vous fais grâce des formules chimiques employées par HW Fox Talbot. Ce qui est à retenir c’est que pour la première fois on a pu faire des tirages multiples.

En savoir plus…

Pour en savoir plus je vous propose de consulter l’histoire de la photographie dans le site de Photo-Passions avec des articles détaillés.