Glossaire

Autofocus : mise au point automatique

B / Bulb (mode) : en mode manuel, lorsque les durées proposées ne conviennent pas, on peut utiliser le mode bulb : l’obturateur restera ouvert aussi longtemps que l’on maintiendra le déclencheur enfoncé (une télécommande facilitera cette tache en « bloquant » le bouton). C’est particulièrement utile en pose longue, qu’il s’agisse d’un paysage, de light painting ou de photo d’éclairs.

Balance des blancs : le réglage de la balance des blancs va te permettre de restituer dans ta photo la lumière réelle de la scène photographiée.

Bruit : C’est lorsqu’on voit les pixels sur la photo (comme du grain, un peu). En général cela résulte d’une prise de vue dans des conditions difficiles, avec un éclairage insuffisant et une forte montée en ISO.

Carte mémoire : existe sous plusieurs formats (SD, Compact Flash)… suivant les appareils, mais a toujours but d’enregistrer les images. Leur vitesse aura une importance pour décharger les cartes et si vous faîtes de la vidéo. Auquel cas, optez pour des cartes rapides, sous peine de voir l’enregistrement s’arrêter rapidement.

Compact : c’est ainsi qu’on désigne les petits appareils photos à objectif intégré. Ne pas les sous-estimer, il en existe de très bonne qualité. En voyage, ça peut être un outil très intéressant.

Cramé : à l’inverse de « bouché », se dit d’une zone sur-exposée, trop claire.

Développement : on utilisait ce terme en argentique, il est resté en numérique pour désigner la transformation du fichier raw en une image exploitable. C’est là que vous décidez de la direction à prendre : très contrasté, un peu désaturé, chaud, lumineux, etc.

Diaphragme : c’est un ensemble de lamelles qui se resserrent ou se desserrent pour laisser passer la lumière. Lorsqu’on règle l’ouverture, c’est le diaphragme qui agit. Plus le chiffre est grand (4,4.5 5.6, 8 , 22 …) plus la profondeur de champ sera grande et plus le fond de la photo sera nette. Plus le chiffre est petit (1, 1.2, 2.8…) moins il y a de profondeur de champ et plus le fond de la photo est floue.

Exposition : une bonne exposition, sauf exception créative, c’est quand le sujet n’est ni trop éclairé, ni trop sombre. Pour cela, on combine une ouverture et une durée pendant laquelle le capteur (en argentique, le film) va être exposé à la lumière. Si vous utilisez des mode automatiques ou semi-automatiques, l’appareil mesurera lui-même l’exposition de la scène pour définir les paramètres.

Focale :  Exprimée en millimètres, c’est la distance entre le capteur du boitier et le centre optique de l’objectif. Elle sert à caractériser l’objectif : 20mm, 50mm etc.. La focale influe sur le grossissement du sujet à photographier et sur l’angle de vision. Plus la focale est courte (=plus le chiffre est petit), et plus l’angle de vision est grand.

Grand angle / Ultra Grand Angle (uga) : concerne les objectifs à focales courtes pour des plans très large.

Hyperfocale : distance de mise au point grâce à laquelle la photo est nette au maximum.

ISO : au  temps de l’argentique, cela correspondait à la sensibilité de la pellicule. En résumé, plus il fait sombre, plus la sensibilité doit être élevée (400 – 800 – 1600 –  3200 etc).

Pancake: objectif pour hybride extrèment plat (comme un crêpe)

Piqué : définit la sensation de netteté que dégage une image (sur la zone où a été faite la mise au point). En opposition, on parlera parfois d’image molle.

Pixels : Unité de base pour mesurer la définition d’une image numérique. Pour faire simple, un pixel correspond à un point de couleur sur la photo (Mégapixel = 1000 pixels)

Profondeur de champ (PdC) : définit la zone de netteté. Une courte profondeur de champ s’obtient avec une grande ouverture et donc un petit chiffre. Je la refais ? Si vous ouvrez à 16 vous aurez une zone de netteté plus grande qu’à 2.8. C’est en jouant sur ce paramètre qu’on obtient de beaux flous d’arrière plan.

Reflex : type d’appareil photo caractérisé par la présence d’un miroir : ce que l’on voit dans le viseur est réellement ce qui se passe dans l’objectif. Les avantages sont multiples mais utiliser un reflex impose un investissement dans des objectifs (plus importants que le boitier) et donc un poids important à trimballer en voyage.

Sous-exposition : se dit d’une image sombre (bouchée).

Strobist : technique consistant à utiliser des flashs cobras (strobe en anglais) pour construire une lumière comme en studio. On les déporte grâce à de petits transmetteurs radios ou parfois infra rouge. Avantage : investissement peu cher et facilement transportable.

Surexposition : l’invers de sous-exposition, image trop lumineuse (cramée)

Téléobjectif : désigne un objectif avec une focale longue pour aller chercher un détail lointain. Soit il est à focale fixe, soit c’est un zoom qui propose une plage focale étendu (70-200 par exemple)

Transtandard : Objectif (zoom) à plus ou moins tout faire qui présente une plage focale étendue, par exemple 18-55mm. La plupart des boitier sont vendus en kit avec un objectif de ce type. Il permet donc à la fois des plans larges et va jusqu’à une focale assez longue pour faire des portrait et des scènes de rue. A ne pas confondre avec les objectifs à vraiment tout faire type 18-200, qui ont globalement mauvaise presse. (Un objectif ne peut pas être obtpimisé pour un range de focales trop large)

Vignettage : assombrissement des bords de l’image dû à l’objectif (ou à un effet appliqué en post traitement)

Vitesse d’Obturation : désigne la durée pendant laquelle le capteur reçoit de la lumière. Elle est exprimé en seconde sous la forme 1/500 par exemple (pour 1 cinq-centième de secondes, soit 0,002 secondes). Plus le chiffre après la barre de fraction est grand, plus la vitesse est rapide et permet de figer l’action.

Zoom (numérique / optique) :  désigne un objectif proposant plusieurs focales.


3 comments for “Glossaire

  1. 2 juillet 2012 at 0 h 59 min

    Je viens de recevoir en cadeau d’anniv un DMC GF3 et en faisant des recherches (c’est un petit peu plus compliqué que l’apn que j’utilise depuis un moment et auquel je m’étais habituée!) je suis tombée sur votre site!
    Je fais des photos pour m’amuser mais j’aimerai bien m’améliorer tout de même, et y a une mine de renseignements utiles chez vous;o
    Aussi, je reviendrai, car là il se fait bien tard et mes yeux n’en peuvent plus;o)
    Merci pour le partage;o)

    ***
    Belle nuit et à bientôt****

  2. @peredefamille
    15 juillet 2012 at 18 h 34 min

    reflex : … ce qu’on voit dans le « viseur » est réellement ce qui se passe dans l’objectif… et à part ça, on apprend à tout âge, je ne connaissais pas « strobist ». merci !

Comments are closed.